Animaux en fin de vie et euthanasie

Un oiseau né en cage pense que voler est une maladie.

Alejandro Jodorowski


2012-7d-48451-1030x687

En ce qui concerne les animaux en fin de vie, il est possible aussi d’entrer en relation avec eux pour comprendre leurs réels besoins ou le message qu’ils vont laisser.

En effet, l’humain a tendance à vouloir pratiquer l’euthanasie un peu trop tôt. La souffrance de l’animal n’est pas toujours aussi insupportable que ce que nos yeux veulent bien nous laisser paraître.

L’animal peut être prêt à partir mais, dans son entourage proche, une personne ou un autre animal n’est peut-être pas prêt à la séparation. Il est bon de pouvoir vérifier tout cela afin que l’animal parte en toute sérénité.

Il est possible également d’entrer en contact avec les animaux physiquement disparus. La communication doit être établie à une fin bienveillante, afin d’apaiser une culpabilité pouvant exister suite au départ de l’animal (dans le cas d’une euthanasie, par exemple).